Œuvre maitresse de l’architecture Inca, la citée du Machu Pucchu est l’objet de multiples interrogations et théories scientifiques, si bien que forcément, elle fait partie des destinations privilégiées par tous les historiens en herbe, voire les passionnés de civilisation. Pour avoir fait des études d’histoire de l’art, autant dire que lorsque l’occasion de partir découvrir le Pérou et tenter de percer le mystère du Machu Picchu s’est présentée à moi, je n’ai pas hésité un seul instant à préparer mon sac de voyage. Une aventure hors norme, quasi mystique, qui m’a néanmoins demandé quelques efforts physiques, ne serait ce que pour lutter contre les effets de l’altitude et affronter les innombrables marches. Voyage en amerique pour découvrir, un lieu touristique qui force le respect…

Cité fantôme des Incas

Résidence de l’empereur Pachacutec, ou sanctuaire religieux, quoi qu’il en soit le Machu Picchu m’a bluffé. On a pas mal bourlingué prés de la Cordillères des Andes, notamment pour visiter Cuzco, mais ce sanctuaire Inca reste l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage. Lieu de culture, de religion mais aussi d’astronomie, et malgré le travail de longue haleine de plusieurs archéologues, le Machu Picchu n’a pas encore dévoilé tous ses mystères.

Après une petite visite de Cuzco notamment de sa jolie plaza del Armas, et de la majestueuse cathédrale Notre dame de L’assomption, vestiges du passage des Conquistadors Espagnols, nous avons choisis de sonder les traditions Incas. Direction la vallée sacrée, version globe trotteur ! Pas mal de chemins d’accès pour arriver au sommet. Nous avons privilégiés la lenteur et donc refusé l’option train afin de prendre le temps de découvrir les environs mais également de favoriser le contact humain.

Une merveille du monde

Sur le sommet du monde, la citadelle Inca se veut imprenable, et se fait désirer. Après être passés par les thermes de cacolmayo à Santa Theresa afin de nous délasser dans les sources chaudes, nous avons choisis de passer la nuit à Agua Calientes, histoire de souffler avant la grande ascension du lendemain… avec pas moins de 1000 marches. Il est assez facile de se loger sur place, même si les infrastructures sont plutôt sommaires, par contre coté restaurants c’est souvent de piètre qualité et assez cher. Les joies de fréquenter des lieux hyper touristiques ! Mais bon au vu de la splendeur du site c’est un détail. Partis tôt le matin en direction du macchu picchu, nous avons choisis de prendre sur place un guide parlant Espagnol, moins chers que ceux parlant Français, qui nous a fait la visite durant un peu plus d’1h30. Nous avons ensuite pris le temps de contempler les lieux, qui appellent incontestablement  à la spiritualité. La vue est à couper le souffle, et pour ma part, j’ai véritablement eu la sensation de faire un bon dans le temps. Une aura de mystère et d’aventure entoure cette citée Inca perchée, un lieu hors du temps, à visiter absolument !

 

Crédit photo : Marie Thérèse Hébert & Jean Robert Thibault