La Nouvelle Orléans est une ville séduisante et romantique, que j’ai pu visiter lors de mon précédent circuit USA. Parmi ses lieux incontournables, le Vieux Carré, ou quartier français, reste unique en son genre. Construit au 18e siècle par l’explorateur français Jean-Baptiste Le Moyne de Bienville, ce quartier à l’ambiance très européenne est un vrai bijou architectural et historique qui mérite le détour. Il est également réputé pour son ambiance nocturne, ses boites de jazz, ses restaurants… Mon solo woman travel a duré plusieurs mois. Juste le temps de découvrir une partie de la richesse de cette région du nouveau monde.

Le quartier le plus exotique des Etats-Unis

Le quartier français est le plus ancien de la Nouvelle Orléans. Il est le noyau autour duquel la ville s’est ensuite développée. L’origine française du quartier lui a apporté une touche romantique. L’architecture coloniale lui confère un charme unique et très particulier. Telle ne fut pas ma surprise lorsque je découvris que le français y était encore parlé. Certes il est presque incompréhensible car il s’agit plutôt d’un dialecte issu du mélange de patois, d’anglais et d’acadien. L’ambiance du quartier séduit chaque année de nombreux français qui viennent découvrir le passé français de la Nouvelle Orléans et de la Louisiane et profiter des animations nocturnes du Vieux Carré. Les amateurs de jazz surtout seront comblés, car la Nouvelle Orléans est sans conteste la capitale du jazz.

Parmi les nombreux clubs et boîtes de jazz que recèle le Vieux Carré, je peux citer Preservation Hall, fondé en 1961. Celui-ci se trouve à St Peters Street.Candlelight Lounge, le fameux club, connu pour être fréquenté par le célèbre trompettiste et chanteur de jazz, Kermitt Ruffins et la fanfare Treme Brass Band. L’ambiance y est chaleureuse et conviviale. Quant à Frenchmen street, au Faubourg Marigny, cette rue qui s’étale sur quelques dizaines de mètres carrés concentre le meilleur de la musique américaine. Idéal le soir pour boire un verre ou déguster un bon plat, pourquoi pas une jumbalaya, tout en régalant les oreilles avec de la bonne musique. Tous les genres musicaux sont représentés (jazz, bleus, gospel, latino, cajun-zydeco…un vrai régal !

Une panoplie d’endroits uniques à visiter

Outre les clubs de jazz, le quartier abrite des antiquaires, des hôtels, des boutiques, des restaurants, des galeries d’expositions…Le café du Monde est parmi les lieux les plus célèbres du Vieux Carré. Très fréquenté par les touristes européens, le café est notamment connu pour servir un délicieux café au lait et d’exquis beignets que je me suis bien sure empressée de gouter. A quelques pas se dresse, face à Jackson Square,la basilique Saint-Louis-Roi-de-France, la plus ancienne cathédrale catholique dans le nouveau monde, fondée en 1718.

La Nouvelle-Orléans est connue pour être une terre de fêtes. Tout au long de l’année, de nombreux festivals y sont organisés. Le French Quarter Festival organisé à la mi-avril, dans le Quartier Français est le plus grand festival de musique gratuit en Louisiane. J’ai eu l’occasion d’assister à plusieurs spectacles qui resteront pour toujours gravés dans ma mémoire. Quant au traditionnel Carnaval de Mardi Gras, il a d’habitude lieu de l’Epiphanie à Mardi Gras. Les célébrations débutent le 6 janvier et se poursuivent jusqu’au Mardi Gras. C’était l’occasion pour moi d’assister à des défilés costumés, des parades, des bals. Les parades de chiens sont très amusantes. A ne pas manquer.

Pour finir mon séjour en beauté, j’ai effectué une croisière sur le Mississipi. Cela m’a rappelé de beaux souvenirs d’enfance. Les nostalgiques de Tom Swayer sauront de quoi je parle…

Crédit photo : Jumaï Hadrien