Avec plus de 120 000 habitants, Charleston, Caroline du Sud, est la seconde ville la plus peuplée de l’état. Sa densité, de près de 340 hab/km² en fait une ville animée, où chacun pourra s’adonner à ses passions, au détour de rues fleuries et arborées, ou le calme règne, et où l’histoire américaine a su trouver un réconfort certain, comme en atteste le quartier historique de la ville. Véritable merveille de la nation aux cinquante états, Charleston dispose du seul lieu de plantations de thé du pays, ainsi que d’une merveille de la nature, l’Angel Oak. Découverte de mes vacances etats unis.

Charleston, une ville qui fait l’histoire…

Fondée en 1670, Charles Town s’est d’abord imposée comme un des ports d’arrivée les plus importants de la sinistrement célèbre traite des noirs. Semblable à Ellis Island, 40% des esclaves qui seront introduits aux USA arriveront par le port de cette ville de Caroline du Sud.
Cette sombre réalité s’est avec le temps transformée en une force ethnologique incomparable. En effet, la communauté Gullah y est très forte, et l’on y trouvera ainsi les racines africaines autant dans les manifestations musicales que dans la diversité culturelle de la ville. Comme en attestent les nombreuses créations artisanales, composées de réalisations en osier, ou encore de délicieuses gaufrettes au sésame. C’est notamment sur King avenue qu’il sera possible de trouver quelques dizaines de magasins spécialisés, où flâner par une belle journée au climat semi-tropical deviendra vite une des plus agréables sensations qu’il soit.

Notons également que le quartier historique de la ville propose à qui voudra un voyage où le temps n’a pas de prise, avec ses architectures coloniales et la beauté de ses rues fleuries rendant les baladent en calèche perturbantes de douceurs et de légèreté. On en vient vite à s’évader dans une époque lointaine et pourtant omniprésente, où seul le bien-être compte, comme en attestent les sourires qui traversent les visages de ceux qui s’y perdent.

S’accorder un temps pour boire le thé

Comme portés par les goûts de leurs ancêtres britanniques, boire le thé à Charleston est une réelle nécessité, que l’unique possibilité de récolte de la région rend possible. En effet, alors que nulle part ailleurs le climat ne permet l’exploitation des plantes à thé, Charleston elle, a fait de ses plants de thé une richesse régionale. Si bien, que la ville propose quelques spiritueux uniques, aromatisés aux feuilles de thés, comme quelques vodkas de thé ou un sublime bourbon, fruité et chaleureux, à l’image de la ville.
Et comme si profiter d’une tasse de thé à l’ombre d’un des arbres feuillus de Charleston ne suffisait pas à effleurer le bonheur, pourquoi ne pas profiter d’un doux  après-midi que permet le climat pour aller somnoler sous les ramures entrelacées de l’Angel Oak, un chêne de plus de 1400 ans dont la plus grande branche atteint avec fierté quelques 56 mètres d’amplitude.

Ville aussi douce que paisible, Charleston n’a de cesse d’étonner, et s’impose comme une destination de choix lors d’un voyage en amérique, pour qui voudra s’évader de l’agressivité monotone du quotidien, qui n’a pas lieu d’être dans cette Caroline du Sud, qui se veut aussi accueillante qu’agréable…

 

Crédit photo : Spencer Means