La prochaine étape de mon voyage en Equateur sera le volcan Corazón qui culmine à 4 782 m d’altitude dans la Réserve Ecologique Illinizas. Il se situe à 40 km au sud-ouest de Quito, dans la Cordillère occidentale des Andes, près de la ville de Machachi. J’ai pris le train pour Machachi en partance de la capitale Quito. La gare de train Chimbacalle se situe dans la partie de la ville qui remonte à l’époque coloniale. Le train traverse l’avenue des Volcans, une vallée parsemée de volcans majestueux. Mais celui qui m’a le plus marqué est sans nul doute le volcan Cotopaxi avec sa couronne de glaces éternelles, qui s’élève au-dessus des nuages, à 5.897 mètres. Il est l’un des plus hauts volcans en activité au monde ! J’ai également pu observer, vers la partie occidentale, la forêt nuageuse ou « bosquenublado ». Bref, c’était un voyage agréable et plein de découvertes.

L’arrivée à Machachi

À mon arrivée à la Gare de Machachi, des groupes du folklore local étaient à l’accueil des touristes venus à la découverte de la région. Maisons d’hôtes, auberges, lodges, haciendas, hôtels,…etc, les institutions d’hébergement sont plutôt nombreuses, que ce soit dans la petite ville de Machachi ou dans la région. Personnellement, j’ai opté pour une hacienda pas très loin du point de départ de mon excursion du volcan Corazón. La qualité d’accueil y était excellente et les services de qualité. Les gérants des lieux sont chaleureux et sympathiques. Bref, c’était une belle pioche !

Le lendemain, je me suis levé tôt. La veille, j’avais engagé un accompagnateur qui connaît ce circuit comme ses poches, m’avait-il assuré. On s’est donné rendez-vous à 6h du matin. Il faut préciser que cette excursion a pour principal objectif de m’acclimater et m’habituer à l’ascension, car le sommet du volcan Corazon est quand même facile à atteindre, comparé à ses autres « grands frères ». Pour information, le volcan Corazon a été baptisé ainsi en raison de la formation de deux fissures en forme de cœur, visibles à partir de Quito.

Le début de l’itinéraire

J’ai pris le petit-déjeuner avec mon accompagnateur. Nous avons vérifié que rien ne manquait en termes d’équipement et de nourriture et nous avons pris le chemin de l’ascension ! Il faut veiller à prendre des vêtements chauds et imperméables, car le climat change au fil de la randonnée. Depuis la hacienda, nous avons débuté notre randonnée sur le flanc oriental du volcan. Notre chemin traversait des champs de pommes de terre et autres cultures et nous avons croisé des locaux avec leurs lamas. A environ 900 mètres d’altitude, nous nous sommes ensuite retrouvés face à de magnifiques paysages et une flore typiquement andine.

Mon accompagnateur s’est avéré très bien informé et d’une agréable compagnie. Il m’a ainsi fait savoir que la première ascension du Volcan Corazon a eu lieu au XIXème siècle, par l’explorateur Edward Whymper. A cette époque, le sommet du Volcan était encore recouvert par un glacier, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui, réchauffement climatique oblige !

 

Crédit photo : Florent Figon