Voilà deux semaines que je sillonne l’Argentine et je suis encore très loin d’avoir tout vu dans ce magnifique pays d’Amérique Latine. J’ai récemment découvert une petite merveille géologique à quelques 70 kilomètres de la ville de Malargüe, dans le sud de la province de Mendoza ; la grotte des sorcières, autour de laquelle ont été tissés de nombreux mythes et légendes. Je tiens d’abord à souligner que la grotte est strictement interdite aux enfants de moins de 7 ans. A l’entrée, il faut payer un droit d’accès d’environ 20 dollars US. Il est également obligatoire de se faire accompagner par un guide spéléologue. Récit d’un temps de mon voyage en Argentine.

Comment accéder à la Caverne des Sorcières ?

Pour aller à la Caverne des Sorcières, ou Caverna de Las Brujas, au départ de Malargüe, j’ai dû prendre la fameuse route nationale N° 40 qui traverse l’Argentine du nord au sud. J’étais obligé de conduire avec beaucoup de prudence car la route est dans un état déplorable. Je conseille de louer une voiture 4×4. Après avoir traversé le pont qui relie les deux rives du Rio Malargüe, je suis arrivé au village de Bradas Blancas qui se situe à 63 km de Malargüe. Après une petite « pause maté », j’ai pris un chemin de 8 km qui mène à la grotte.  La région est charmante et offre de très beaux paysages.

La grotte se situe à 1800 mètres d’altitude sur le Cerro Moncol. Selon mon guide, la formation de la grotte remonte à 80 000 ans. L’eau qui s’infiltre à travers la roche et suinte des murs et du plafond est à l’origine de formes incroyablement belles et complexes que j’ai pu observer. D’ailleurs, la grotte qui abrite plus de 6 km de galeries, est en formation constante mais extrêmement lente, chaque centimètre de stalactites et de stalagmites nécessitant 1300 ans pour se former.

Mythes et légendes autour de la grotte

Pendant les deux heures que j’ai passées à l’intérieur de la caverne des sorcières, j’ai pu admirer des spéléothèmes d’une rare beauté, ainsi que des fossiles d’ammonites et de mollusques qui peuplaient jadis cet endroit. J’ai notamment visité la salle de la Vierge, la Gatera, la salle de stalagmite géante, la salle des Flores, la salle de la Madre entre autres lieux aussi beaux que mystérieux.

Les grottes et cavernes ont toujours été sources de mythes et légendes. Ainsi, selon les locaux avec qui j’ai pu échanger, cette grotte avait une fonction religieuse, puisque leurs ancêtres, les Pohuenches, y pratiquaient leurs rituels et danses religieuses en allumant de grands feux. Leurs ombres combinées à celles des stalactites et stalagmites projetées sur les murs de la grotte donnaient lieu à une ambiance magique et envoûtante.

Une autre légende raconte que des marchands d’esclaves étaient en route pour le Chili pour y vendre  deux femmes qu’ils avaient enlevées. Celles-ci réussirent à prendre la fuite et se cachèrent dans la caverne des sorcières. Elles avaient tellement mal aux pieds qu’elles hurlaient de douleur. La salle et les galeries de la grotte faisaient amplifier leurs hurlements à tel point qu’en arrivant à l’entrée de la caverne, les marchands furent envahis par une peur bleue et en perdirent la tête… Fascinant !

 

Crédit photo : Manuel Bahamondez H