La réserve naturelle de de Monteverde,au Costa Rica, se trouve à environ 80km à vol d’oiseau au Nord-ouest de San José. Elle est difficile d’accès en raison de l’état délabré des routes qui serpentent les montagnes de la cordillère du Tilaran. Une voiture 4X4 est le moyen de transport le mieux approprié lors de vacances au costa rica. Dans les provinces d’Alajuela et de Puntarenas, le cheval est à privilégier. Néanmoins, c’est une destination qui vaut le détour.

Réserve de Monteverde : par où commencer ?

Je me suis rendu tout d’abord aux villages de Monteverde et Santa Elena, question de découvrir les us et coutumes de la population locale et de trouver un guide qui pouvait me faire découvrir la région, loin des sentiers battus. Il faut noter tout de même que la réserve est très fréquentée par les touristes. La région abrite l’une des plus grandes forêts nuageuses au monde. Une fois à l’intérieur de la forêt, j’étais envahi d’un sentiment d’émerveillement et de surprise face aux majestueux arbres tropicaux qui y poussent et à la brume permanente des nuages qui s’en mêlent. J’avais presque l’impression d’être dans un rêve.

Perchée à 1500 m d’altitude, la réserve naturelle de Monteverde abrite un écosystème très diversifié et unique en son genre. Grâce à l’expérience de mon guide et à sa vue aiguisée, j’ai pu y observer de nombreuses espèces d’animaux et d’oiseaux que je ne connaissais pas. J’ai notamment pu prendre en photos quelques oiseaux, dont je citerai l’Araponga et le Quetzal, deux magnifiques espèces que j’ai eu la chance de rencontrer.

Le Quetzal surtout est très difficile à observer, car il se fond parfaitement dans son environnement, grâce à son plumage vert et rouge.En revanche, les colibris, ces extraordinaires petits bijoux ailés, sont presque partout, surtout dans les villages où des mangeoires sont mises spécialement en place pour les attirer pour le plus grand plaisir des touristes. Quant à la flore, elle est luxuriante. Rien que pour les orchidées, la réserve en abrite quelques 400 espèces, sans parler des mousses et fougères arborescentes, très communes dans les forêts tropicales.

Monteverde abrite plusieurs espèces de félins

Mon guide m’a expliqué que de nombreuses espèces de félins sont régulièrement observés à Monteverde, dont le majestueux jaguar ou encore le puma et l’ocelot. J’aurai bien aimé en voir un spécimen, mais le risque est grand. En plus, il faut être armé de patience et de bons équipements de campement et d’observation pour arriver à atteindre cet objectif, d’autant que le jaguar est un animal très discret qui préfère rester éloigné des rassemblements humains.

Cette zone est un vrai patrimoine qu’il faut préserver à tout prix. Des efforts sont déployés pour agrandir la superficie de la réserve afin qu’elle continue d’être un abri pour les nombreuses espèces de faune et de flore qui y vivent. Mon aventure dans la réserve de Monteverde a modifié à jamais ma vision du monde. J’ai pris conscience que notre planète est beaucoup plus riche et surprenante qu’on ne peut l’imaginer.

Crédit photo : Haakon S. Krohn