Géant de verre et de granit, le musée des beaux arts d’Ottawa s’érige face à la colline du parlement. Sous ses airs rappelant des cristaux de roche, ce bâtiment dessiné par l’architecte et urbaniste  Israélien Moshe Safdie, fait partie des tous premiers musées du Canada, mais aussi et surtout des incontournables d’une visite au cœur de la capitale du pays de la Belle Province. Abritant une collection intéressante d’œuvres contemporaines comme des toiles d’Andy Warhol, il m’a principalement poussée à la curiosité pour son attachement à la culture Canadienne puisqu’il nous offre un regard sur l’art Canadien, mais aussi sur celui des artistes  Inuits, premier peuple du Canada, de qui, le patrimoine culturel ancestral à été mis à mal pendant des décennies par le gouvernement, favorable à une assimilation culturelle de toute évidence incompatible. Visite guidée…

Une collection éclectique

Bien plus qu’un musée d’art moderne, celui d’Ottawa attire d’abord par son architecture loin de tout classicisme et fondamentalement originale qui me rappelle systématiquement que nous sommes dans un pays de froid, de neige, et de glace, mais également dans le pays de l’Alaska, des Inuits, et des igloo. Au travers des œuvres des artistes Inuits à l’instar de Pudlo Pudlat, c’est toute l’évolution de cette population autochtone que j’ai pu mieux cerner et apprécier. Retraçant avec justesse l’impact de la modernité sur le mode de vie traditionnel de sa communauté, ce dessinateur, graveur et peintre nous permet d’avoir une vision de l’intérieur d’un peuple encore très en marge de la société Canadienne.  Personnellement c’est l’espace du musée que je trouve le plus parlant et le plus pédagogique pour mes enfants car il nous permet de mieux comprendre une culture au travers de son art.

Le musée nous propose également des toiles de maitres que nous savons apprécier à leur juste valeur, bien que mon époux ne soit jamais très enclin à arpenter avec nous les salles réservées aux œuvres impressionnistes, ou tout du moins plus contemporaines, au sens artistique du terme, comme les œuvres de Daumier, Gauguin ou encore Louise Bourgeois. Avec des toiles de Rembrandt  et Rubens mais aussi des grands noms de la renaissance Italienne, la visite du musée est une véritable invitation au voyage à travers l’histoire de l’art. Epoques, styles mais aussi méthodes de travail différentes me permettent à chaque fois de découvrir de nouvelles créativités et de remettre mes connaissances à jour tout en transmettant à mes enfants mon amour pour l’art sous toutes ses formes.

Un musée familial

Musée au cœur de la ville, il est véritablement familial, et ce, pour plusieurs raisons. Déjà, la direction a pensé à mettre en place un tarif famille (2 adultes et 3 enfants) pour le musée mais aussi pour les expos temporaires, ce qui permet de le rendre financièrement plus accessible, d’autant plus que pour les moins de 12 ans, c’est gratuit. De plus, afin de faciliter les visites ; des poussettes sont à disposition des familles ayant de jeunes enfants, et de surcroit, toutes les salles du musée sont pensées pour faciliter la circulation.

La cafétéria propose des menus et scnaks adaptés aux enfants  et suffisamment d’espace pour qu’ils puissent circuler pendant le déjeuner, d’ailleurs beaucoup de familles choisissent de s’y restaurer.  Clou de la visite, notamment en week end et durant l’été, les ateliers d’art pour les enfants où ils peuvent dessiner les œuvres du musée, porter des costumes d’époque et éveiller leurs sens entourés d’animateurs lors de différents jeux de piste. Un dernier saut à la librairie avant de quitter les lieux : elle possède un large rayon de jeux éducatifs et livres relatifs à l’art, classés en fonction des âges. Inutile de dire que nous revenons rarement les mains vides !