En succombant une énième fois à l’appel de phare de la Nightlife à Miami, je me résolus à tenter une incursion aux Bahamas voisins (75 Km), dans le dessein de troquer les strass et paillettes de l’illustre Mokai contre les péripéties turquoise de la surprenante chaîne insulaire des Abacos, où les rêves les plus fous tutoient la réalité… Si Nassau et Andros s’accaparent généralement du Top of Mind parmi les touristes, les retours dithyrambiques d’un collègue de travail ont fini par me convaincre d’établir mes quartiers estivaux aux îles Abacos, hauts lieux de plaisance et de farniente, où les villages « carte postale » côtoient des étendues marines à perte de vue. Récit d’un séjour pieds dans l’eau…

Une échappée enchanteresse

Fidèle à ma réputation d’anticonformiste du dimanche et au vent d’acrasie qui anime les voiles de mes aventures Américaines, j’ai osé contourner les destinations classiques que sont Nassau et Andros pour les îles Abacos, paradis de plaisance jadis abri fortifié des loyalistes Anglais. Lorsqu’au petit matin, le clapotis insistant des vaguelettes chatouillait la coque du catamaran, je quittai Morphée pour retrouver mes compagnons de voyage sur le pont, dominé par un panorama au ras de l’eau émeraude qui fait la fierté de l’archipel. Nous naviguons de concert avec deux autres embarcations au large des Abacos, comme aspirés par le halo de ces contrées dépaysantes. La mer est d’huile et l’équipage aux petits soins, en témoignent les préparations locales disposées dans les petites douches individuelles, et les gourmandises du terroir servies par des sirènes que l’on jurerait en hologramme ! C’est le cœur léger et le teint sublimé que l’on atteint la réserve marine des Abacos… Un éden époustouflant, à l’eau tiède et transparente, laissant entrevoir des coraux affleurants, des mérous tigres et bien d’autres étrangetés aquatiques. Des bancs impressionnants de poissons chirurgiens, sombres et parsemés de bleu vif sont observables en randonnée palmée, et des poissons papillons virevoltent énergiquement aux abords du catamaran…

Les « Must do » aux Abacos Islands

Parce que l’archipel Bahaméen est un puzzle labyrinthique grandeur nature, où toutes les pièces apportent leur lot insoupçonné de curiosités, il est assez laborieux de boucler le circuit des lieux qui valent le détour. Voici donc mon top 3 des « must do » aux Abacos :

#1 Plongée à Green Turtle Cay

Recevoir la visite inopinée d’un petit dauphin lors d’une séance de Snorkeling… Ne faîtes pas semblant, on en rêve tous ! Avec beaucoup de patience et un peu de chance, un des nombreux dauphins tachetés du Green Turtle Cay fera fi de sa timidité et viendra taquiner les plongeurs…

#2 Shopping à Marsh Harbour

En perpétuant les traditions ancestrales des autochtones, les Bahaméens usent des ressources locales et de leur savoir faire pour concevoir des objets artistiques reflétant un patrimoine culturel riche. Vous apprécierez les épices, les céramiques et l’artisanat…

#3 Hope Town en Water taxi

Comme si le trajet de Marsh Harbour à Hope Town, en water taxi, n’était pas déjà impressionnant en lui-même, vous découvrirez, dès l’ancrage de l’embarcation, une cité aux charmes architecturaux à forte connotation anglaise, dominée par un phare rayé en rouge et blanc de quelques 40 mètres de haut.

 

Crédit photo : NOAA’s National Ocean Service